actualités

Une enquête du cabinet d'audit "Ernst & Young" confirme l'attractivité croissante de l'Afrique aux yeux des investisseurs étrangers

Le cabinet d’audit "Ernst & Young" vient de publier une enquête consacrée à l’attractivité de l’Afrique en matière d’investissements directs étrangers (IDE). Intitulée "C’est l’heure de l’Afrique*", cette enquête a été réalisée à partir de l’analyse des dernières données macro-économiques disponibles, mais surtout en interrogeant un panel de 562 décideurs économiques pour savoir si, à leurs yeux, l’Afrique recèle aujourd’hui de grandes possibilités de croissance.

D’emblée, l’enquête d’Ernst & Young (E&Y) consacre l’émergence d’un continent africain capable d’attirer davantage d’investissements internationaux, notamment en provenance des pays émergents, et de susciter l’optimisme des acteurs économiques qui souhaitent s’engager dans des projets rentables et durables au cours des prochaines années.

D’après Ernst & Young, les capitaux investis en Afrique vont continuer d’augmenter au cours des prochaines années, pour atteindre 150 milliards de dollars américains par an en 2015. En moins d’une décennie (2003-2010), le nombre de projets d’IDE a ainsi augmenté de 87%, en passant de 338 à 633. Ces données traduisent, d’après E&Y, une confiance croissante dans les réformes structurelles, nationales et régionales, qui ont été menées au cours des dernières années.

L’enquête révèle également que les Africains eux-mêmes sont optimistes quant au potentiel de croissance de leur continent : cela se traduit notamment entre 2003 et 2010 par une augmentation de 21% des investissements intra-continentaux.

Cependant, la hausse de l’attractivité du continent africain est loin de concerner tous les pays de la même façon. En effet, environ 70 % des nouveaux projets d’investissement se concentrent dans seulement 10 pays d’Afrique : l’Afrique du Sud, l’Algérie, l’Angola, l’Égypte, le Ghana, le Kenya, la Libye, le Maroc, le Nigeria et la Tunisie.

Parmi les 17 pays sélectionnés par E&Y pour leurs opportunités d’investissements au cours des 5 prochaines années, on trouve huit Etats-membres de l’Organisation internationales de la Francophonie (OIF). Voici, pour chacun de ces huit pays, un tableau qui met en évidence les 5 principaux investisseurs et les 5 principaux secteurs d’investissements :
 
PAYS MEMBRES DE L’OIF CINQ PRINCIPAUX INVESTISSEURS (2003-2010) CINQ PRINCIPAUX SECTEURS D’INVESTISSEMENTS (2003-2010)





République démocratique du Congo
Australie

Canada

Royaume-Uni

France

Afrique du Sud
Métaux

Services financiers

Charbon, pétrole et gaz naturel

Minéraux

Machineries industrielles, équipements et outils

JPG - 1.1 ko



Egypte
Etats-Unis

Émirats Arabes Unis

France

Royaume-Uni

Inde
Services financiers

Charbon, pétrole et gaz naturel

Fabrication de logiciels, technologies de l’information

Hôtellerie et tourisme

Alimentation et tabacs

JPG - 1.3 ko



Ghana
Etats-Unis

Nigeria

Royaume-Uni

Afrique du Sud

Inde
Charbon, pétrole et gaz naturel

Services financiers

Métaux

Services commerciaux

Alimentation et tabacs

JPG - 1.1 ko



Maurice
Inde

France

Royaume-Uni

États-Unis

Afrique du Sud
Services commerciaux

Services financiers

Fabrication de logiciels, technologies de l’information

Hôtellerie et tourisme

Communications

JPG - 908 octets



Maroc
France

Espagne

États-Unis

Émirats Arabes Unis

Royaume-Uni
Services commerciaux

Hôtellerie et tourisme

Immobilier

Fabrication de logiciels, technologies de l’information

Textile

JPG - 1 ko



Rwanda
Kenya

Nigeria

Ouganda

Chine

Émirats Arabes Unis
Services financiers

Communications

Hôtellerie et tourisme

Charbon, pétrole et gaz naturel

Métaux

JPG - 1 ko



Sénégal
France

Émirats Arabes unis

États-Unis

Royaume-Uni

Iran
Fabrication de logiciels, technologies de l’information

Équipementier automobile

Métaux

Services financiers

Hôtellerie et tourisme

JPG - 1.1 ko



Tunisie
France

Italie

Allemagne

États-Unis

Émirats Arabes Unis
Fabrication de logiciels, technologies de l’information

Textile

Services commerciaux

Charbon, pétrole et gaz naturel

Hôtellerie et tourisme

*En anglais : "It’s time for Africa"

Pour plus d’informations :

>>> Téléchargez l’intégralité de l’enquête d’Ernst & Young (Pdf - anglais)
Abonnez-vous à la lettre d'information


Carte interactive :
carte interactive
® Organisation internationale de la Francophonie